Titre du cours: Commerce et Sécurité Alimentaire
Dates: du 12 octobre au 8 novembre 2020
Langue: le cours online sera offert en français
Etat de l’enregistrement: Ouvert

Bienvenue au cours en ligne (FAO-UNITAR) sur "Commerce et Sécurité Alimentaire"


Titre du cours: Commerce et Sécurité Alimentaire
Dates: du 12 octobre au 8 novembre 2020
Langue: le cours online sera offert en français
Etat de l’enregistrement: Ouvert


A propos de ce cours

A travers la Déclaration de Malabo en 2014 les gouvernements africains se sont engagés clairement et spécifiquement à augmenter le commerce intra-Africain de produits et services agricoles, et à exploiter les opportunités de marché au niveau local, national et international. Cela est vu de plus en plus comme un moyen pour promouvoir le développement du secteur agricole en Afrique Sub-Saharienne, étant donné qu’une plus grande intégration commerciale permet d’adresser les défis clé du développement agricole dans la région, notamment des différents systèmes agroécologiques et des petits marchés nationaux.

Dans ce contexte, la relation entre commerce et sécurité alimentaire attire de plus en plus d’attention dans les programmes de commerce et de développement. L’éradication de la faim globale d’ici á 2030 est l’un des objectifs clé du Programme de Développement Durable 2030, et le commerce est reconnu comme étant l’un des moyens pour parvenir à atteindre les Objectifs de Développement Durable (ODD). La difficulté réside dans la façon de faire pour que l’expansion du commerce agricole soit un catalyseur, et pas une barrière, pour l’élimination de la faim, de l’insécurité alimentaire et de la malnutrition. Ce défi a été à la pointe de la lutte des gouvernements pour négocier les changements aux traités globaux actuels sur le commerce agricole, nécessaires pour garantir que le commerce résulte en une plus grande sécurité alimentaire.

Des systèmes de coordination limités entre les différentes parties liées au commerce et à l’agriculture ont posé un certain nombre de défis dans la région : d’un côté la capacité limitée des experts de commerce d’appuyer les programmes de développement, de l’autre celle des parties prenantes dans le secteur agricole d’adresser les problèmes relatifs aux marchés et au commerce. Cela crée des difficultés dans l’élaboration des priorités et contraintes liées au commerce aux niveaux régional et sous régional ; l’évaluation empirique des implications des reformes de la politique commerciale et d’adhésions multiples aux communautés économiques régionales pour la sécurité alimentaire ; ou la négociation des accords commerciaux augmentant les gains dérivant du commerce et de la spécialisation.

En conséquence, ce cours vise à renforcer les capacités des acteurs concernés en Afrique Sub-Saharienne, afin de développer et implémenter des politiques commerciales factuelles, et de formuler et négocier des accords commerciaux, tout en considérant soit les besoins en termes de croissance économique et de transformation structurelle mais aussi les préoccupations regardant la sécurité alimentaire.